Montargis - commerces : des commerçants de Montargis, qui refusent la soumission , mais accepteraient bien une démission

Publié le par Gilles Ducoudré

Centre-ville moribond, extension des centres co en périphérie, lettre ouverte , mouvement fédérateur spontané , campagne de dénigrement orchestrée par un establishment déstabilisé ,  articles de presse, brainstorming géant, pressions, promesse officielle de  nomination d'un manager de ville, AG constitutive, compte rendu d'AG, approbation de statuts, formalités d'enregistrement et de publication en cours .... 

Que-de-chemin-déjà-parcouru pour " le printemps des commerçants de Montargis " ,en l'espace de 4 mois , malgré, voire à cause, des pressions grossières exercées par les cadors montargois qui manient le mépris avec autant de facilité que certains obtiennent des subventions !

Je ne peux aujourd'hui qu'exprimer ma totale satisfaction d'avoir pu participer à la construction collective d'une autre assoc' de commerçants  sur le territoire de la commune .

Voici désormais une bonne partie des commerçants de la ville mieux armée, face à une structure vieillissante et  dominatrice qui va devoir remballer tous ses fouets, cravaches, camisoles,  chaînes ,  menottes ,  baillons et autres accessoires d'asservissement.

Je ne crois pas me tromper en pensant  que plus les attaques  à l'encontre de la nouvelle association seront perfides et répétées, plus celle-ci deviendra forte et encore plus déterminée et porteuse d'énergie positive.

C'est d'ailleurs bien le comportement ( qui ne date pas d'aujourd'hui ) cinglant , "cravacheur"  et castrateur de la première dame qui est à l'origine de la volonté des commerçants de libérer leur parole pour se libérer de leurs entraves.

Ne serait-il pas d'ailleurs temps pour elle de délasser ses bottes montantes à aiguilles , après avoir remisé son attirail,  comme d'autres ont eu la sagesse de raccrocher  leurs crampons, pour ne pas livrer le match de trop ?

Montargis - commerces :  des commerçants de Montargis, qui refusent la soumission , mais accepteraient bien une démission
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article